Quelles sont les étapes lors d’une expertise d’un véhicule ?

Normalement, lorsqu’une voiture a été victime d’un accident et a subi en conséquence des dégâts matériels, il importe de procéder à une expertise pour le besoin de la déclaration du sinistre auprès de la compagnie d’assurance. Toutefois, pour être valide, une certaine règle de procédure doit être observée dans la mise en forme du document y afférent. En principe, la compagnie d’assurance fait intervenir à son compte un expert. Quoi qu’il en soit, ce qui intéresse le plus, c’est de savoir comment l’expert chargé de la mission va-t-il procéder dans le montage du rapport d’expertise.

Présence de l’assuré, du garagiste et le mandataire de l’assurance sollicitée pour l’expertise

Apparemment, à la suite d’un accident ou d’un accrochage d’une voiture, l’expert dépêché par l’assureur se charge de l’établissement du rapport d’expertise y afférent. Et ce faisant, la présence d’un garagiste est indispensable, ou à la rigueur le témoignage de l’assuré ou de son mandataire, pour le constat. En effet, l’étape expertise d’un véhicule doit être suivie méticuleusement dans le but de ne pas compromettre sa crédibilité auprès des intervenants après la signature du rapport d’expertise.

Constatation de l’expert de la nature et de l’importance du dégât matériel

À vrai dire, une expertise doit être effectuée, surtout, dans l’objectif de vérifier ou plus exactement de confirmer l’exactitude des informations rapportées au sein de la déclaration du sinistre parvenue auprès de l’assureur. D’autant plus, le constat de l’expert permet aussi d’apprécier la nature et l’importance du dégât subies par le véhicule. Et c’est effectivement, à l’aide de ce rapport que l’assureur procède à l’évaluation du montant de l’allocation de l’indemnité au profit de l’assuré en couverture des dommages que subit le véhicule. À cet effet, il est recommandé au sinistré d’attendre l’examen de l’expert avant de commencer tous les travaux de réparation de la voiture endommagée.

Définition de la méthode de réparation

Par ailleurs, lors de l’établissement du rapport, l’expert essaie d’apporter des précisions sur la méthode à adopter pour la réparation. Évidemment, avec l’appui du garagiste, le coût des travaux de la réhabilitation va être déterminé approximativement. Entre autres, il est tellement important de savoir, au préalable, que le coût des réparations ne doit pas excéder la valeur vénale du véhicule. Et, dans cette optique, pour parvenir à un état de rapprochement, l’expert fait des projections à partir des factures de réparations antérieures, du nombre de kilométrages parcourus par la voiture et, bien entendu, par l’analyse effective des tendances du marché automobile local.

Comment piloter sa propre voiture sur circuit ?
Comment assurer un second véhicule ?