Comment devenir inspecteur du permis de conduire ?

L’inspecteur du permis de conduire a pour fonction d’évaluer un à un les candidats pendant les examens de passage à ce fameux document. Il lui appartient ainsi de décider si un tel ou tel candidat peut repartir avec son permis ou non. À part cela, ce professionnel s’engage également à contrôler le fonctionnement des auto-écoles et participer en même temps aux diverses actions relatives à la prévention routière. Sur ce, vous souhaitez exercer ce métier ? Découvrez alors à travers cet article comment devenir inspecteur du permis de conduire.

Les qualités requises pour exercer le métier

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de mettre le point sur les qualités que doit avoir un inspecteur du permis de conduire. Dans l’exercice de son métier, ce dernier doit a priori être à la fois réactif et attentif à la sécurité. Il doit également aimer le relationnel. Autrement dit, l’inspecteur doit faire preuve du bon sens relationnel avec les candidats, les propriétaires d’auto-école, etc. En outre, le métier exige aussi à ce que l’inspecteur du permis de conduire soit calme et concentré en permanence. En ce qui concerne les examens de passage au permis de conduire, ainsi qu’au contrôle auprès des auto-écoles, ce professionnel doit par-dessus tout être impartial. En d’autres termes, il doit être en mesure de juger objectivement l’aptitude de chaque candidat, de chaque élève, etc.

Formation à suivre pour devenir inspecteur du permis de conduire

L’accès à ce métier se fait par voie de concours public. Plus précisément, ce dernier relève exclusivement du cadre de l’emploi sécurité-police, catégorie B. À noter que ce cadre comprend en général les grades d’inspecteur de première, deuxième et troisième classe. Cela dit, le concours se divise en deux épreuves successives. La première comporte une note de synthèse, ainsi qu’une liste de QCM (question à choix multiple) qui traite le droit pénal relatif au Code de la route et à la sécurité routière, le droit administratif, etc. La deuxième épreuve constitue ce que l’on appelle épreuve d’admission. Au cours de cette épreuve, le candidat doit passer à une interrogation orale axée sur le Code de la route, et ce, avant de passer à un entretien avec un jury. L’épreuve se termine par un examen de conduite sur la voie publique.

Conditions de participation au concours

Tous les candidats qui souhaitent devenir inspecteur du permis de conduire doivent impérativement avoir une nationalité française et jouir en même temps de leurs droits civiques. Ensuite, ils doivent remplir les conditions d’aptitude physique demandées afin d’exercer aisément leur fonction. À part cela, tous les candidats doivent aussi être titulaires du permis B pendant plus de trois ans. Enfin, il convient de noter qu’il existe deux types de concours pour accéder à la formation d’inspecteur du permis de conduire. D’un côté, il y a le concours externe ouvert aux candidats de moins de 45 ans. De l’autre côté se trouve le concours direct accessible à toute personne titulaire du baccalauréat. Que ce soit l’un ou l’autre, les candidats doivent toujours remplir les conditions de participation, sous peine d’être rejetés ou éliminés du concours.

Voiture à la fourrière : comment la récupérer ?
Quelles sont les différentes catégories du permis de conduire ?